LE SYNDROME DU SAUVEUR

03/24/2021 Par Bertrand Minetti

 


Le Syndrome du sauveur

 

Cette volonté, parfois intense, d’aider les autres révèle en réalité des personnalités qui ne se réalisent et ne peuvent exister qu’à travers le soin apporté aux autres. Il y a chez ces sauveurs une forme de codépendance. Et pour cause, derrière des apparences empathiques et bienveillantes, se dissimule chez les sauveurs des temps modernes une faille narcissique, révélatrice d’une faible estime de soi symptomatique. “L’image qu’ils ont d’eux même est tellement instable et insécure qu’ils ont besoin que l’autre leur renvoie une image positive d’eux-mêmes.”

Reconnaissance, sentiment d’appartenance, amitié, amour : la contrepartie inconsciemment recherchée par celui qui s’adonner à jouer au bon samaritain traduit en réalité un intense besoin d’exister au regard de l’autre. C’est ainsi que dans le couple, un homme ou une femme qui estime ne pas mériter l’amour de son partenaire va se convaincre qu’il lui faut là où le sauver, que l’autre doit avoir besoin de lui pour recevoir en échange son amour et sa considération, y compris – et surtout – quand le principal concerné ne lui a strictement rien demandé.

Résultat ? Certains “sauvés” qui refusent de l’être n’offrent pas la contrepartie tant espérée, condamnant le sauveur à ruminer déception et frustration.

“J’ai l’impression que je fais toujours tout pour tout le monde et que personne ne fait jamais rien pour moi”, pourra-t-on alors entendre de la bouche d’un sauveur en pleine désillusion. “Au tout début d’une relation, le sauveur semble bienveillant et satisfait de son propre altruisme, mais à mesure que le temps passe, il se montre de plus en plus malheureux, déçu, critique et impuissant”,

L’évolution presque systématique de celui qui s’est durablement oublié au bénéfice d’autrui. “On perd son estime de soi, ses aspirations, son énergie, ses ressources. On ne développe aucun sentiment d’être soi. Après avoir fini d’aider l’autre, on ressort épuiser émotionnellement et psychiquement”

 

Pour plus d’information cliquer sur le lien ci-dessous.

https://www.marieclaire.fr/syndrome-du-sauveur,1322883.asp