A quoi ça sert d’être ancré ?


« Ancrage », « être ancré », « s’enraciner » … ça veut dire quoi tout ça ??

Être ancré, c’est être connecté à la terre. C’est se sentir relié. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la terre, et être dans l’acceptation du moment présent.

Être ancré, en gros, c’est aussi sortir de ses pensées et prendre conscience de son corps dans son intégralité. C’est donc accepter pleinement son corps tel qu’il est et en prendre soin.

C’est habiter complètement ce corps qui est le nôtre et accepter de vivre notre vie ici sur terre.

Un synonyme de s’ancrer et s’enraciner. S’ancrer, c’est s’enraciner dans le sol, dans la terre, dans le réel, dans la matière, dans le présent, dans l’ici et maintenant…peu importe les noms que vous utilisez.

S’ancrer, c’est sortir sa conscience de sa tête … et l’installer dans ses pieds.

C’est sortir du monde des rêves, des pensées, de l’imaginaire, du spirituel… et revenir dans le monde terrestre, réel, corporel, le monde de la matière. C’est être pleinement là, dans le monde physique.

Car plus on est dans sa tête, plus on pense.

Et plus on pense, plus on est dans sa tête.

Et plus on est dans sa tête, moins on est ancré.

Et moins on est ancré… moins on est heureux.

Un bon ancrage peut vous apporter énormément.

Lorsque nous travaillons l’ancrage, on se sent plus en sécurité, nous avons plus de confiance en nous, nous sommes plus aptes à réaliser de beaux projets. Nous avons plus d’assurance lorsque nous faisons quelque chose.

Beaucoup de nos pensées inutiles se taises, et l’on apprécie de plus en plus d’être en paix dans l’instant présent, libéré de toutes ces pensées néfastes.

Si nous ne prenons pas le temps de pratiquer avec un peu de rigueur et de discipline et bien nous le ressentons. Certaines pensées reviennent à grande vitesse la tête devient chaude et commence à gonflée. Comme si il n’y avait plus de place à l’intérieur. Si nous avons beaucoup d’idées ou de projet en tête il devient difficile de les concrétiser. Nous devenons moins efficaces, moins serin, moins confiant et un peu plus stressé.

Pourquoi ? Car nous sommes beaucoup trop dans la tête, et de moins en moins enraciné dans le sol.

A quoi ça sert d’être ancré ?

Cela peut vous apporter de nombreux bienfaits, comme par exemple :

* D’avoir moins de pensées négatives

* De vous sentir plus en sécurité

* D’être moins angoissé et d’aborder une crise d’angoisse plus sereinement

* D’être moins fatigué et d’avoir plus d’énergie

* De régler certains problèmes de déréalisation ou l’impression que l’on devient fou

* De soulager tout un tas de problèmes tels que migraines, stress, pensées suicidaires

* D’être serein ici et maintenant, peu importe l’endroit où vous êtes

* D’être plus confiant et plus positif, peu importe la situation qui se présente

* De vous sentir à votre place

* De lâcher prise plus facilement

* D’accomplir plus facilement vos projets, vos rêves

* De mieux vous sentir dans votre corps

* D’accepter la vie et de moins lui résister

Comment faire pour s’ancrer ?        

Alors il y a différentes façons de travailler son enracinement et de ressentir tous ces bienfaits. Donc avant de vous parler de la technique d’ancrage, voici déjà un aperçu de plusieurs activités qui vont vous permettre de vous ancrer plus solidement :

* Les activités sportives car elles font travailler le corps, élément essentiel de l’ancrage : marche, course …

* Les amis, l’amour, le rire

* Les activités de méditation, marche en conscience et toute activité effectuée en pleine conscience (telles que les exercices du livre «la sérénité de l’instant »)

* Les activités artistiques et corporelles : musique, danse, yoga, Taï chi, Qi gong…

* Toute activité qui prend soin du corps : massage, relaxation, étirements, cuisine saine…

* Mais aussi et surtout tout ce qui permet un contact avec la nature : balade en forêt, à la campagne, en montagne, jardinage, se baigner dans la mer, en rivière…

Vous l’aurez compris : toute activité où le corps et la nature sont impliqués favorise l’ancrage.

Donc dès que votre activité mentale s’emballe un peu trop, vous avez le choix : sortez-vous balader en forêt, jardinez, faîtes des étirements, riez un bon coup, jouez de la guitare, parlez à votre fleur, allez embrasser un arbre (je ne rigole pas) … et si possible, faites cela en pensant à vos pieds !

Plus votre conscience est loin de votre tête, plus vous êtes ancré.

Donc plus vous pensez à vos pieds, et plus vous êtes enraciné.

Source : « L’ancrage énergétique » de Mary Laure Teyssedre et guerir-l-angoisse-et-la-depression.fr}